J6 : Nevers – Sancerre

Je quitte Nevers à l’Aube, empli d’énergie et impatient de passer le Bec d’Allier, la zone de confluence entre la Loire et son affluent majeur.

La rencontre est étonnante, car l’Allier semble plus puissant que le fleuve qu’il alimente. Le mariage trouble les eaux, et apporte une ondulation puissante sur plusieurs kilomètres, avant que l’eau ne devienne plus transparente que jamais, et que s’offre à moi le spectacle de multiples îlots et de bancs de sable.

Sur les rives, j’aperçois des chevaux en liberté qui marchent aux côtés de bernaches.

Sur l’eau, je me régale à observer les bancs de sable plonger dans les profondeurs, où à me sentir glisser au dessus d’une dalle de pierre blanche sur plusieurs centaines de mètres. Je ne sais si c’est la force de ce courant nouveau, ma pause à Nevers qui m’a permis d’améliorer considérablement des points matériels, où tous ces gens que j’ai pu rencontrer… mais je me sens une dans forme fabuleuse, et me prend à ramer avec une énergie débordante pendant toute la journée, à m’amuser dans le courant, anticiper les gravières, jouer…et rencontrer de nouveau des gens au top, dans les brèves pauses que je m’accorde.

Je passe à la Charité sur Loire, magnifique citée du livre qui accueillera bientôt mes amis musiciens nantais. Puis je glisse sur toute la zone classée « réserve naturelle du Val de Loire », où 477 espèces végétales protégées y sont recensées et un tiers des espèces d’oiseaux présents en Europe peuvent y être aperçus.

Je passe Pouilly, avec une pensée pour la dégustation de vin alors que j’entame mon septième litre d’eau de la journée, et trouve une nouvelle ile paradisiaque près de Sancerre, où j’en reviens à la douche dans la rivière, la préparation du feu, avec un sentiment de bien-être qui me donne à croire que la Loire est sur le point de m’accepter.

Preuve en est, les libellules ne se gênent plus pour venir copuler sur ma planche.

65km effectués.

Pour voir le parcours : J6

Page précédente : J5 : Nevers

Page suivante : J7 : Sancerre – Gien

Menu

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je quitte Nevers direction le Bec d’Allier, où la Loire voit sa route infléchie vers le Nord, sous la poussée de son affluent majeur.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le mariage des eaux de la Loire et de l’Allier provoque des ondulations sur plusieurs kilomètres
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chevaux et Bernaches cohabitent
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chevaux et Bernaches
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pause douche dans une eau toujours aussi belle
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pendant ma pause déjeuner, Monsieur et Madame Libellule s’en donnent à coeur joie sur mon gilet anti impact
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Digues de sable qui plongent dans les profondeurs
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le SUP file, je suis dans une forme olympique !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les fonds sablonneux dessinent des vagues
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’eau est d’une clarté prodigieuse
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je passe au dessus d’une dalle de pierre Blanche sur plusieurs centaines de mètres
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bancs de sable et eaux profondes
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Charité Sur Loire
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un jeune couple en Canoe immortalise ma planche chargée en navigation
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Maxime et Claudia voyagent jusqu’à Sancerre
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bivouac du 6ème jour
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je termine mon journal de bord avant de m’endormir
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La nuit est tombée, le bruit de la rivière me berce

Page précédente : J5 : Nevers

Page suivante : J7 : Sancerre – Gien

Menu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s