J5 : Nevers

En attendant l’aileron de rechange que je reçois à midi (un immense merci à Joelle), je m’affaire entre pharmacie, courses, lessives, vérification du matériel.

Je sens la fatigue accumulée des 5 derniers jours, depuis ma journée épique de la veille du départ où il a fallu venir jusqu’à Roanne en voiture de location avec une galerie maison, trouver un camping à 15km du lieu de dépose…

Je suis tiraillé entre l’idée d’enchaîner coûte que coûte et celle de m’accorder un break. C’est la première option que je choisi tout d’abord, en préparant mes sacs en tout début d’après-midi, une fois tous les réglages effectués. Mais comme un signe qui ne trompe pas, tout le camping semble s’être donné le mot pour venir me taper la discussion.

Des néerlandais me proposent de m’aider à porter mon matériel que je dois déplacer (?), des allemands m’offrent du café (??), une retraitée belge vient spontanément m’apporter un repas chaud (sans frites une fois !!) , tous étonnés de me voir « ramer debout » sur ma drôle d’embarcation. Je ne comprends rien à ce qui se passe. Pourquoi tant d’attentions? Ais-je droit ensuite de couper court à leurs anecdotes de voyage à vélo jusqu’à la Mer Noire? Comment ne pas porter à mon tour le canoe de ce couple de francais qui peine à le sortir de la rivière? Du coup, je crois entendre un message…voilà que je deviens mystique, arrêtez tout, arrêtez moi!

En effet la Loire ne m’a t’elle pas appris ces derniers jours que la réussite de ma balade n’est pas uniquement dans le dépassement de soi, tête baissée, objectif atteint, etc, mais davantage dans la capacité à prendre le temps d’appréhender un virage, s’ouvrir à la beauté du paysage, recevoir les informations des clapots qui indiquent les obstacles, comprendre que le meilleur chemin n’est pas le plus court, mais bien celui qui suit le courant, a l’extérieur du méandre, avec lequel il faut savoir « jouer ». Et si je ressens tant de plaisir à me retrouver seul en pleine nature, n’est ce pas pour ensuite goûter au plaisir immense de retrouver tous ces gens formidables? Cela n’empêche en rien l’effort, mais m’invite à le voir autrement…

Alors je me laisse aller à rire et partager dans ce camping européen, où tous les voyageurs semblent se donner rendez-vous pour faire leur propre « Compostelle ligérien ». Les uns à vélo, les autres en van, en moto, à pied, avec Nevers comme point de départ. Alors que mes épaules me tiraillaient encore ce matin, je sens une nouvelle énergie cet après midi grâce à tous ces gens, qui viennent compléter vos messages.

Demain, la Loire accueillera les eaux de l’allier, un puissant affluent, et deviendra Fleuve. Je suis encore plus heureux de reprendre ma route.

Page précédente : J4 : Ganay – Nevers

Page suivante : J6 : Nevers – Sancerre

Menu

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le soleil a du me taper sur la tête hier soir. Voila que je deviens mystique. Arrêtez tout !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nevers
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le couple de néerlandais qui m’a spontanément aidé à porter mon matos. En H Citroen rutilant.
IMG_5677
Un colis que je reçois comme un geste immense d’amitié.
IMG_5670
Je profite de ma pause pour bien apprendre comment affronter un ours mécontent ou sauter dans l’eau gelée avec un sac à dos de 30 kilos. Autant de notions indispensables à la poursuite de ma descente.

 

IMG_5667
Point matériel. Je suis ravi de cette rame Sélect full carbone à 300 euros, qui rempli parfaitement sa fonction de sèche linge. Son flex dans le vent est idéal et permet d’atteindre des performances de séchage remarquables.

Page précédente : J4 : Ganay – Nevers

Page suivante : J6 : Nevers – Sancerre

Menu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s