J4 : Ganay – Nevers

Comme les jours précédents, je me lève avec le soleil vers 6h00.

Le ciel bleu est de retour, avec lui la transparence de l’eau et la magie des couleurs.

Heureux du spectacle, je rame en appréciant ma route qui continue de m’offrir ce mélange exceptionnel d’eau, de sable et de végétal, sans que je ne croise personne pendant des heures.

Arrivé à Decize, je suis presque déçu de retrouver des maisons en bord de fleuve, et me vient le sentiment d’avoir envie de rester seul, loin des hommes, pour profiter encore de la magie de cette Loire sauvage. Alors que je m’apprête à porter ma planche et mes sacs sur près de 800 mètres pour passer un barrage, deux couples d’allemands qui me diront plus tard avoir été fascinés de me voir arriver sur un SUP, me proposent alors spontanément leur aide, et se mettent même à porter mes sacs et ma planche à ma place! Étonnant d’avoir souhaité rester loin des hommes et de recevoir de leur part, dans la foulée, cette aide spontanée, généreuse. Quelle chance.

Puis Je reçois un message de mon amie Joelle, qui m’envoie un aileron de secours au cas où celui-ci devait casser : « c’est parti pour une livraison demain avant 13 heures au camping de Nevers ».

J’ai ressenti le plaisir d’être seul en pleine nature, et dans la foulée, le sentiment que la bienveillance, l’amitié et le partage sont tout le sens de la vie. Il me suffit de lire ensuite vos messages sur Facebook en avalant mon sandwich pour être définitivement comblé.

Du coup, J’ai beau avoir déjà abattu 28km ce matin, je me fixe le challenge de rejoindre directement Nevers, à 36km de la… Il est déjà 14h30, je sais que 6 heures de rame intensive m’attendent si je veux y arriver. Je passe l’après midi à penser à tous mes amis, et notamment aux sportifs, rameurs, triatletes, qui savent ce que « puiser au fond de soi veut dire ». Avec le vent de face, quand j’attaque ma 7eme heure de rame et que je sais qu’il m’en reste bien trois, je n’écoute plus mes dorsaux qui brûlent, comme si un alien voulait sortir par mes omoplates. C’est dur, mais je rame, j’évite les gravières, je positive chaque obstacle, je réussirai, point.

Enfin arrivé sur Nevers, je me pose au camping où mon aileron arrivera demain, et où je pourrai refaire le plein d’eau et de nourriture. Une Loire plus large et plus massive m’attend, celle des îlots et des chalands.

64km effectués.

Pour voir le parcours : J4

Page précédente : J3 : Diou – Ganay

Page suivante : J5 : Nevers

Menu

IMG_5545
Réveil au petit matin
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le ciel bleu est de retour
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les stigmates des crues laissent imaginer la puissance du Fleuve
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des arbres entiers jonchent le lit de la rivière
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J’accrois ma prudence à l’approche de certains troncs totalement immergés, mais dans les quels l’aileron peut se prendre
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une gravière obstruée par un tronc d’arbre
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’aileron souffre mais ne rompt pas
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A fond sur l’avant de la planche pour faire lever l’aileron et passer les zones sans profondeur
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des allemands m’aident spontanément pour passer le portage de Decize
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En plus de la planche, ils m’aident à porter mes sacs, je suis stupéfait.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je poursuis ma route et me suis fixé l’objectif d’atteindre Nevers ce soir
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un peu de vitamines en complément de l’hydratation !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des vacanciers allemands en mode Van et Nature

 

Page précédente : J3 : Diou – Ganay

Page suivante : J5 : Nevers

Menu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s